Accueil | Actualités |

 

Fête de la Saint-Maurice

Fête de la Saint-Maurice - Patron de l'Infanterie (22 septembre)


L’infanterie française a adopté comme patron Saint-Maurice.

Cette fête puise son origine dans le destin volontaire et loyal d’un légionnaire romain.
En 286, l’empereur Diocletien édicta de faire mourir tous les chrétiens dans une persécution générale.
Le césar Maximien proclama cet édit à son armée, alors campée dans la haute vallée du Rhône.
Forte de 6600 soldats sous les ordres du primicier Maurice, la légion thebéenne était chrétienne.

Ses guerriers, rompus à tous les combats, étaient nés près de l’antique Thèbes, en Afrique, et avaient conservé leur foi pure et bien vivante. Aussi, noblement, tous répondirent au césar :
« Nous sommes chrétiens. Nous ne pouvons donc renier Jésus- Christ en sacrifiant aux idoles, ni persécuter nos frères ».

Cette belle et digne réponse irrita le césar qui fit égorger 660 soldats de cette légion. Mais ceux qui n’avaient pas été désignés pour mourir encourageaient les martyrs.
Voyant leur fermeté dans la foi, le césar en fit décapiter 600 le lendemain.

Par la voix du primicier Maurice, ils répondirent à Maximien qui leur proposait à nouveau de choisir entre sacrifier aux idoles et mourir :
« Empereur, nous t’avons prouvé notre fidélité et notre discipline en combattant pour toi partout où tu l’as voulu, mais renoncer à Jésus-Christ en persécutant les chrétiens et en adorant les idoles, nous ne le pouvons. Tous, nous préférons mourir, bien que nous pourrions nous défendre contre toi. »

Voyant que les soldats de la superbe légion préféraient Dieu à lui, le césar Maximien ordonna la mort de tous : en cette journée du 22 septembre 302, le sang de 4340 des plus valeureux soldats romains inonda à flots la vallée du Rhône, au lieu-dit Agaume. Tous périrent par le glaive, sans se défendre, heureux de mourir pour Jésus-Christ.
Copyright ministère de la Défense 2011 | Mentions légales